http://harmo-zik.com Sun, 25 Aug 2019 07:22:04 +0000 Joomla! - Open Source Content Management en-gb Lorraine de Choeur 2015 - Lilian Renaud répond présent ! http://harmo-zik.com/component/k2/lorraine-de-choeur-2015-lilian-renaud-repond-present http://harmo-zik.com/component/k2/lorraine-de-choeur-2015-lilian-renaud-repond-present Lorraine de Choeur 2015 - Lilian Renaud répond présent !

C'est parti pour Lorraine de Choeur 2015! Ce matin, Résonance Lorraine et Jacky Locks ont lancé la nouvelle édition des 2000 choristes.

En compagnie de Lilian Renaud, grand vainqueur de "The Voice", et devant une salle comble, les premières informations concernant ce spectacle hors norme nous ont été distillées dans une ambiance décontractée, musicale et festive.

 

C'est un moment d'exception qui se prépare en Lorraine. Une fois de plus me direz vous... Et vous aurez tout à fait raison au vu du sans faute réalisé lors des 3 éditions précédentes.

Cette fois, les 2000 choristes s'attaquent aux chansons du Top 50, période 1984 à 2000. Les titres qui vous ont fait rêver, danser, chanter seront de la partie ! Oui, c'est le thème retenu pour ces 3 soirées de célébration du chant choral : "Les 2000 choristes osent les tubes du top".

C'est vaste, très vaste, et c'est tant mieux ! Il y en aura pour tous les gouts.

Il faut vous attendre à en prendre encore une fois plein les yeux et les oreilles avec un programme éclectique comme à l'accoutumée (et oui, après 4 éditions on peut commencer à parler d'habitudes!!!).

Variété, rock, classique, choeur gigantesque, orchestre symphonique, le tout matiné d'artistes qui ne bouderont pas leur plaisir à partager une scène aussi prestigieuse.

Yannick Noah, Hélène Segara, Mickael Miro et Lilian Renaud ont répondu présent, et se mettront au service du choeur pour reprendre les chansons emblématiques des années top 50, mais aussi leur plus grands succès.

En vrac, quelques indiscrétions sur la programmation nous ont été soigneusement glissées : Yannick Noah chantera Bob Marley, Hélène Segara Vivo per lei, Mickael Miro s'accordera une entorse temporelle et fera guincher la salle au son de son "Dam dam déo", et Lilian Renaud nous prépare un "Still living you" de Scorpion aux petits oignons.

En avant première, il nous a gratifié d'un extrait en nous interprétant "l'encre de tes yeux" de Francis Cabrel, accompagné par le Choeur Régional de Lorraine, sous la baguette de Jacky Locks. Nous étions là, bardé de toute notre technologie mobile ce qui nous a permis d'immortaliser ce moment d'émotion. 

 

{youtube}DICvRVIbvQI{/youtube}

 

Au chapitre des nouveautés de l'année, c'est l'Alsace qui est à l'honneur, puisqu'une cinquantaine de choristes anticipe la fusion des régions et répète déjà pour participer au spectacle. 

Les répétitions vont bon train à travers toute la Lorraine depuis janvier avec un mot d'ordre : l'exigence ! Celle du chef pour la musique et celle des choristes vis à vis de leur engagement dans le projet. 

Pour renforcer encore la qualité du travail, l'association propose de la formation vocale pour les choristes et de la formation à la direction de choeur pour les chefs participants, la base de travail étant le répertoire du spectacle. C'est donc, en plus du spectacle habituel, une grande année de formation intensive pour les choristes qui s'est mise en place (ce qui fera sans doute taire les habituels détracteurs ...).

 

Pour réserver vos places n'attendez plus et >>> cliquez ici <<< , et rendez vous les 23, 24 et 25 octobre 2015 !

 

{gallery}2000 Choristes/2015{/gallery}

 

]]>
contact@harmo-zik.com (Jean Paul Grouv) Événements Thu, 04 Jun 2015 14:22:04 +0000
Lorraine de Choeur 2015 - Teaser et liens utiles http://harmo-zik.com/component/k2/lorraine-de-choeur-2015 http://harmo-zik.com/component/k2/lorraine-de-choeur-2015 Lorraine de Choeur 2015 - Teaser et liens utiles

La prochaine édition de Lorraine de Choeur est en pleine préparation. 

Les 23, 24 & 25 Octobre 2015, les 2000 Choristes Lorrains seront de retours sur les planches du Galaxie d'Amnéville pour 3 shows exceptionnels.

Sous la direction de Jacky Locks, l'association Résonances Lorraines assure la création d'un spectacle mêlant chanson française et internationale, rock et pièces classiques, orchestre rythmique et symphonique.

Pour découvrir la magie des 2000 Choristes Lorrains, nous vous offrons ces quelques images issues des 3 éditions précédentes.

 

 

{youtube}GLgKJlcN29Y{/youtube}

 

Pour en savoir plus sur l'événement : le documentaire "Lorraine de Choeur - Chronique d'une Polyfolie"

Pour tout savoir sur l'association qui porte ce projet : le site de "Résonances Lorraines"

 

]]>
contact@harmo-zik.com (Jean Paul Grouv) News Mon, 20 Oct 2014 00:00:00 +0000
Chronique d'une Poly-Folie http://harmo-zik.com/component/k2/chronique-d-une-poly-folie http://harmo-zik.com/component/k2/chronique-d-une-poly-folie Chronique d'une Poly-Folie

Presque un an jour pour jour après la clôture de Lorraine de Choeur 2013, Harmo'Zik revient sur cet événement exceptionnel et vous propose de le découvrir sous un nouvel angle…

Les images que nous vous offrons aujourd'hui sont issues des coulisses du spectacle, mais aussi d'interviews des architectes de ce projet pharaonique.

Nous avons passé cette année à rencontrer les membres de l'association, les choristes, les musiciens, techniciens, chanteurs, et chefs, et nous sommes heureux de vous livrer aujourd'hui le fruit de nos échanges, en 52 minutes !!! Oui vous avez bien lu, 52 minutes, comme un vrai reportage de la télévision subventionnée !

Que vous découvriez cette grande fête du chant choral ou que vous ayez pris part à l'une des éditions, nous espérons que vous vivrez, grâce à ces images, des moments aussi intenses, beaux et généreux que ce que nous avons eu la chance de recevoir pendant notre tournage !

 

Place aux images, en attendant vos retours...

 

Voila une jolie version à partager largement, et n'oubliez pas que vous pouvez la regarder en HD !

 

{youtube}7u15d6902Vg{/youtube}

 

]]>
contact@harmo-zik.com (Jean Paul Grouv) Événements Tue, 14 Oct 2014 00:00:00 +0000
Portrait de Chef - Maryline Laplagne http://harmo-zik.com/component/k2/portrait-de-chef-maryline-laplagne http://harmo-zik.com/component/k2/portrait-de-chef-maryline-laplagne Portrait de Chef - Maryline Laplagne

Nous continuons nos rencontres avec les chefs de choeur des Fous Chantants. On garde la méthode et on change d'interlocuteur voir même de ...trice !

 

Fiche Signalétique

Nom : Laplagne

Prénom : Maryline

Age choral : 24 - 20 & 39 pour la chanson (à vous de remettre tout ça dans les cases que vous voulez mais c'est assez logique)

Lieu d’exercice : Blagnac

 

Première chorale :

Ensemble Vocal Crescendo - Blagnac

 

Dernière chorale :

Ensemble Vocal Crescendo - Blagnac

 

Premier titre harmonisé : 

Je ne m’en souviens pas, on va dire « Pour me rendre à mon bureau » de Georges Brassens

 

Dernier titre harmonisé :

« Des ronds dans l’eau » de Pierre Barouh

 

Répertoire de prédilection :

À chanter c’est sans conteste la chanson française.

À écouter par contre, je ne saurais choisir. J’écoute de tout : de la musique classique, de la musique du monde, beaucoup de jazz et très peu de variété française finalement. J’écoute même de la musique électronique, vraiment de tout que ce soit pop, soul, rock, tout m’intéresse même des trucs complètement zarbi avec des sons étranges.

Je me suis d’ailleurs récemment acheté un petit clavier Korg avec plein de sons dedans, j’adore m’amuser avec, je le trimbale partout !

 

Rêve de chef :

Être la meilleure aide possible afin de servir le plus efficacement les choristes. Les aider toujours plus et mieux. Je prends plus de plaisir en répétition qu’en concert. Pour moi, le concert n’est pas une fin en soi. Je veux être la partition la plus lisible pour les choristes !

 

Cauchemar de chef :

Je l’ai déjà vécu ! Ici, à Alès! Oublier quelque chose en concert un pont, une reprise, … 

 

Comment on devient votre genre de chef :

En aimant les choristes et en aimant transmettre… Mais transmettre ne s’apprend pas, c’est un gout du don de soi qu’on a ou pas. C’est une chose différente que d’être musicien et chef, et je suis plus chef que musicienne, ce ne sont pas les mêmes qualité qui sont mise en jeu. On peut être très bon musicien sans être un bon chef et je ne suis sans doute pas très bonne musicienne ;-)

 

Projets à venir :

Je vais remonter une saison avec l'Ensemble Vocal Crescendo (Blagnac) sur le thème « Mémoire(s) » et continuer des projets transverses avec cet ensemble, notamment en collaboration avec « La musique municipale » de Blagnac.

Nous avons également un autre projet avec la salle « Audisud » de Blagnac. C’est un hommage à Bobby Lapointe que nous ferons avec un artiste programmé sur la saison de la salle. On ne peut pas en dire plus pour l’instant, il faut respecter la programmation!

J’ai également l’écriture des morceaux pour choeur en hivers à finir d’ici février, pour la semaine chantante hivernale au Québec.

 

Un petit mot en freestyle :

Là sur l’instant : j’aime venir à Alès et me retrouver avec cette équipe que je retrouve maintenant tous les 6 mois grâce à Choeur en Hiver. Cette cohésion du groupe des chefs et l’ambiance générale qui règne aux Fous Chantants participe largement au plaisir qu’on prend et qu’on transmet !

Solistes, bénévoles, pianistes, musiciens, choristes, chefs, c’est très plaisaient et enrichissant tout ça !

 

Merci !

]]>
contact@harmo-zik.com (Jean Paul Grouv) Portraits Thu, 24 Jul 2014 00:00:00 +0000
Alès - Festival de la voix http://harmo-zik.com/component/k2/ales-festival-de-la-voix http://harmo-zik.com/component/k2/ales-festival-de-la-voix Alès - Festival de la voix

Non contents de faire chanter les gens, les fous chantants se permettent d’offrir aux choristes inscrits et aux Alésiens une série de concerts gratuits qui eux aussi mettent la voix et la polyphonie à l’honneur.

Cette année c’est Triwap et Sirius Plan qui ont ouvert le bal, suivis d’une soirée plus confidentielle : le cabaret des fous. 

Retour en mots et en images sur ces soirées musicales.

Cette année, les spectacles ont lieu dans les arènes du Temperas. Il parait que pour les Alésiens de pure souche, c’est le bout du monde! Et bien figurez vous que ça ne les a pas empêchés de venir en nombre. C’est plus de 1500 personnes qui se sont déplacées chaque soir. De quoi bien tasser le parterre des arènes, juste ce qu’il faut pour offrir un accueil chaleureux aux groupes.

TRIWAP, le groupe qui a ouvert le bal cette année, est un trio « acousti-comique » composé de musiciens polyvalents et talentueux. Le trio oscille entre musique et sketches dans un esprit très cabaret. En théorie, ils sont trois (normal pour un trio me direz vous…), mais en pratique ils sont bien plus d’instruments que de bonhommes : guitare, contrebasse, piano, trombone, beat-box, kazoo, flute à bec et machine à sampler tout ça. Du gros dossier ! Surtout si on y ajoute une petite broutille de polyphonies plus que bien senties, portées par des voix qui ne déméritent pas individuellement!

Triwap aux arène d'Alès

Leur spectacle (car c’est bien un spectacle et pas un concert) a emporté le public de Charles Trenet à Stevie Wonder en passant par Patrick Sébastien (« ah bah là y a du monde pour taper dans les mains!!! »)… Toujours avec humour et style! Même dans le choix du mauvais goût ces gars là sont bons! 

On ne s’ennuie pas une seconde tellement le show est équilibré : ils se passent les solo, les voix, les instruments dans un délire contagieux où l’on a très rapidement envie de plonger avec eux !

Vous l’aurez compris, on vous invite à aller voir ces p’tits gars là durant le off d’Avignon où ils sont actuellement, ou ailleurs plus tard, ça marche aussi…

 

Après cette délicieuse entrée en matière, SIRIUS PLAN a pris la relève dans un tout autre registre. Les 3 Lionnes sont lâchées dans l’arène et nous délivrent leur répertoire pop-rock, entre compo et reprises adaptées à leur univers vocal, entre douceur et puissance. Les trois chanteuses instrumentistes nous envoutent, nous entrainent dans leur univers rock’n glamour. Mélodies bien senties, harmonies parfaitement maitrisées et riches, des voix à tomber par terre qui se marient et se complètent à merveille, sourires ravageurs et riff power « drivés » (lire à l’anglaise draillevé) d’une main de maitre par leur guitariste rythmique : un cocktail qu’on n’est pas prêt d’oublier !

      

Les filles de SIRIUS PLAN tiennent là une formule qui allie la force de deux trios différents : le trio vocal féminin aux couleurs sud américaines et le trio rock de base  « le bon vieux guitare-basse-bat’ ». Le power de la finesse !

 

La troisième soirée animée de la semaine est plus confidentielle… Pour y assister cette année, il fallait être du sérail des Fous. La soirée cabaret des Choristes s’est tenue sous le chapiteau de répétition et a mis à l’honneur les talents individuels habituellement cachés dans la masse du choeur. Sketches, chanson en solo, duo, ensemble, compo, majorette et danse, les talents sont nombreux, variés et volontaires ! La soirée est présentée (de main de maitre) par les choristes eux mêmes et leur désormais speaker attitré Fred, flanqué de son équipe de gais lurons qui ponctuent la soirée d’interludes humoristiques.

Une soirée placée sous le signe de la bonne humeur dans une ambiance bon enfant de bienveillance durant laquelle les choristes nouent des liens encore plus forts qui les porteront ensemble sur scène, c’est certain !

{gallery}Ales-2014-05{/gallery} 

 

L’élan est donné, la couleur est annoncée! Rendez vous à l’arrivée, avec 1000 voix sur la scène des Arènes du Temperas, samedi 26 juillet 2014 pour le point culminant de cette semaine dédiée non pas à la voix, mais aux voix, à toutes les voix !

]]>
contact@harmo-zik.com (Jean Paul Grouv) Événements Wed, 23 Jul 2014 00:00:00 +0000
Portrait de Chef - Florian Martinet http://harmo-zik.com/component/k2/portrait-de-chef-florian-martinet http://harmo-zik.com/component/k2/portrait-de-chef-florian-martinet Portrait de Chef - Florian Martinet

Aujourd'hui nous inaugurons une nouvelle partie du site! Sortez les cotillons et le champomy, l'espace V.I.P est ouvert, nous accueillons Florian Martinet, Chef de Choeur chez les Fous Chantants pour l'inauguration, merci pour sa disponibilité et ses jolies réponses !

 

Fiche signalétique :

Nom : Martinet

Prénom : Florian

Âge choral : 24 ans

Lieu d’exercice : Grenoble

 

Première chorale : 

St Etienne - Saint Just Saint Rambert (42)

 

Dernière chorale : 

Les voix Timbrées - Grenoble

 

Premier titre harmonisé : 

Les Feuilles Mortes (Prévert et Kosma)

 

Dernier titre harmonisé : 

Medley nouvelle scène française (on en dira plus plus tard, pour l'instant il faut garder le suspense entier pour le concert des Fous Chantants)

 

Répertoire de prédilection : 

C'est vraiment multiple et assez vaste... Ça va du classique au... Ah non je crois que c'est quand même Jean Jacques Goldman !

 

Rêve de chef : 

Là sans hésitation : rencontrer Jean Jacques Goldman et diriger une chanson avec lui.

 

Cauchemar de chef : 

Se vautrer en plein concert ! Être obligé de recommencer un morceau à cause d’une erreur du chef ce serait vraiment l'horreur.

 

Comment on devient votre genre de chef : 

Avec de la chance, du travail et beaucoup de passion. L'ingrédient secret : le plaisir bien entendu !

 

Projets à venir : 

Il y a bien entendu la saison avec « Les Voix Timbrées » qui s’annonce riche! Nous avons invité Nicolas Fraissinet, qui nous fera le plaisir de partager un concert avec nous. Il y a une belle surprise en préparation pour un Flash-Mob, à l’Olympia. On n'en dira pas plus sur le sujet, sinon ça risque de faire retomber le soufflet le jour J ;-). Sinon j’ai aussi un voyage à Venise de prévu !

 

Le petit mot freestyle :

Merci à tous les choristes de nous permettre de vivre des aventures aussi belles que celle-ci ! Tout ça c’est grâce à eux !

 

]]>
contact@harmo-zik.com (Jean Paul Grouv) Portraits Tue, 22 Jul 2014 00:00:00 +0000
Le théorème du chant choral… http://harmo-zik.com/component/k2/le-theoreme-du-chant-choral http://harmo-zik.com/component/k2/le-theoreme-du-chant-choral Le théorème du chant choral…

…est assez simple : des choristes sans chef ne sont rien… La réciproque n’en est que plus vraie, car sans choristes pour interpréter la partition, on a beau gesticuler, on n’obtiendra que du vent !

Qu’en est il du coté des Alésiens ?

Cette année, les choristes sont issus majoritairement de France, mais ne vous y trompez pas, il en vient également du monde entier : Angleterre, Allemagne, Belgique, Luxembourg, Russie, Quebec, Portugal, Cote d’Ivoire, Suisse et même Alsace ! Rendez vous compte !

Ça nous fait déjà un coté de l’équation bien garni, pour sur! Avec une telle diversité, comment équilibrer la formule, me direz vous?

Tout simplement grâce aux Chefs de Choeur chez qui l’éclectisme culturel est également de mise. Pour s’en rendre compte il suffit de tendre l’oreille. Tantôt bondissant coté « toulousaing », tantôt trainant secteur « mÔselle-est », tantôt « crissant » côté québécois, c’est une équipe de chefs haute en couleurs vocales qui entraine les 1000 Fous Chantants dans leur verbiage musical et leur gestuelle toute personnelle !

Car oui, l’équipe des chefs a de la personnalité, c’est évident et nécessaire. Il y en a de toutes les tailles et de tous les tempéraments, et pourtant ils sont tous de la même trempe : celle des magiciens qui vous transforment une masse dense de choristes de tous poils en sculpture auditive finement ciselée.

 

Les voici pour vous, en images, pour vous donner envie de les découvrir en gestes et en son : 

{gallery}Ales 2014 - 03{/gallery} 

]]>
contact@harmo-zik.com (Jean Paul Grouv) Événements Mon, 21 Jul 2014 00:00:00 +0000
Bienvenue chez les Fous ! http://harmo-zik.com/component/k2/bienvenue-chez-les-fous http://harmo-zik.com/component/k2/bienvenue-chez-les-fous Bienvenue chez les Fous !

Comme chaque année depuis 17 ans maintenant (mazette le temps passe!), la ville d'Alès en Cévennes accueille un événement choral majeur : les Fous Chantants.

Une semaine de travail intense, 1000 choristes, une cinquantaine de bénévoles, et au final un grand concert en plein air dans les arènes du Tempéras, acclamé chaque année à guichet fermé (dépêchez vous il reste quelques places mais ça risque de ne pas durer). 

Nous y fûmes, nous y sommes et nous y serons toute la semaine pour vous faire partager un grand moment de musique, porté par une grande famille composée de locaux, de chanteurs de toute la francophonie, de chefs exceptionnels, de techniciens dévoués, et d'artistes honorés pour leur oeuvre ou participant à l'hommage offert.

Aujourd'hui nous sommes samedi, premier jour de répétition pour les choristes, rencontre avec les chefs. 

 

C’est parti pour une petite plongée au coeur d'un événement pas comme les autres !

 

Alès, samedi 19 juillet 2014, 8H30, la grande transhumance des choristes est en marche. Les rues d’Alès se peuplent d’une étrange espèce fredonnante, étiquetée (badgée serait plus juste), convergeant vers l’unique point de rendez vous des Fous : le Fort Vauban.

Pour les  7 jours à venir, cette ancienne prison érigée au coeur de la ville est métamorphosée en lieu de vie et de répétition pour les choristes. Salle de répétition en plein air, bar, cantine, et lieux de convivialité, tout y est ! Le tout matiné d’une tribu de bénévoles dévoués corps et âme au bien vivre des choristes de la semaine. 

 

Les Fous Chantants, c’est un stage d’été entièrement voué à la grande cause polyphonique, (comprenez: une semaine de chant choral). L’idée est ici de rassembler un bon millier de choristes venus de toute la francophonie (et même au delà!), de les faire chanter un répertoire tout neuf pour eux pendant une semaine, et enfin de les faire monter sur scène devant une salle bondée pour un concert unique dans des conditions que ne renieraient pas les plus grands artistes.

Maintenant que les choses sont clairement établies, je pense que vous avez mieux saisi l’importance du nom de cette création aussi éphémère qu’incontournable dans le paysage des événement chorals (non on ne dit pas choraux…). On prend une grande respiration et on plonge ensemble dans la folie, suivez le guide !

Dans un stage comme celui ci, le samedi est un jour particulier. C’est le premier, celui qui fera en grande partie la qualité de la semaine. C’est le jour ou l’on découvre/retrouve la grande tente de répétition, ou l’on rencontre/retrouve son voisin de répétition, ou l’on partage pour la première fois ces notes qui trainent dans nos oreilles depuis des semaines avec 999 autres paires d’oreilles! Bref, c’est le premier vrai pas vers l’aboutissement! 

C’est avant tout le premier jour de travail avec les chefs, le jour ou les maestro de l’harmonie vont pouvoir pour la première fois entendre les 1000 voix porter ce qu’ils ont créé sur le papier. La créature doit prendre vie! Aura-t-on affaire à la belle ou la bête? Les chefs aussi ont droit au trac, assurément !

Alors comment résoudre dès le départ l’équation qui fera de cette semaine de travail une semaine de magie pour tout le monde? En imposant dès le départ une discipline de fer et une ambiance studieuse, bien entendu! Et ça, les chefs savent faire, assurément !

{gallery}Ales 2014 - 01{/gallery}

Trève de plaisanterie et de badinage, une fois ce lien établi, les premières notes ont retenti dans l’enceinte du fort. Le programme s’annonce magnifique, riche, varié, convivial et humain. 

Nous allons essayer d’en partager une partie avec vous tout au long de cette folle semaine. De la musique, des lieux, des gens et un défi à relever samedi 26 juillet sur scène… 

Comment transformer la folie en magie? Il semblerait qu’ici, à Alès, on ait une idée assez précise sur le sujet… Cette année, les Fous Chantants ont décidé de rendre hommage aux Femmes qui font et ont fait la chanson à travers le monde, bienvenue chez les Fous d'Elles !

]]>
contact@harmo-zik.com (Jean Paul Grouv) Événements Fri, 18 Jul 2014 00:00:00 +0000
10 bonnes raisons d’être ou de devenir choriste http://harmo-zik.com/component/k2/10-bonnes-raisons-d-etre-ou-de-devenir-choriste http://harmo-zik.com/component/k2/10-bonnes-raisons-d-etre-ou-de-devenir-choriste 10 bonnes raisons d’être ou de devenir choriste

Parce qu’il y a un avant et un après dans la vie d’un choriste, que vous soyez déjà membre d’une chorale, ou que vous soyez spectateur assidu avec l’envie de passer de l’autre coté du chef de chœur, voici 10 arguments incontestables qui rendent la vie du choriste plus belle !

 

  1. Au sein d’une chorale, vous pouvez assouvir et partager facilement votre passion pour le chant, sans déranger vos voisins, et sans faire gonfler votre facture d’eau pour cause de concert subaquatique dans votre douche où la reverb est quand même pas mal du tout.

  1. Pour faire partie d’une chorale, vous n’avez pas besoin d’être bon chanteur(-teuse) ! Vous n’avez d’ailleurs pas besoin d’être mauvais non plus hein !!!

  1. On peut être choriste sans savoir lire la musique, une bonne paire d’oreilles suffit, propre de préférence, et accompagnée d’une paire d’yeux pour suivre le chef et ses camarades.

  1. Faire partie d’un groupe vous permet de vous faire de nouveaux amis qui ont au moins un centre d’intérêt commun avec vous. Vous pouvez aussi vous y faire des ennemis (surtout si vous n’êtes pas de sexe masculin) si vous chantez trop bien, trop fort, pas assez, trop juste, … (rayez la mention inutile)

  1. Monter sur scène est bien moins flippant quand on est bien entouré. Quoi de mieux qu’une bonne 50aine de personne pour se sentir à l’aise ?

  1. Si avez du temps et de la volonté, vous pourrez vivre des moments uniques en participant à des projets fous en compagnie de plein d’autres fonctionnaires, étudiants, retraités, … Et oui! Il en faut du temps pour participer à tout ça.

  1. Si vous êtes un homme, il y aura toujours plus de camarades du sexe opposé autour de vous ! Et comme le choriste masculin est une denrée rare, vous serez chouchouté, essentiellement par le chef d’accord, mais c’est déjà ça non ?

  1. Si vous êtes une femme, vous aurez toujours plein de copines avec qui vous crêper le chignon (cf point 4)

  1. Dans une chorale on ne chante pas que ce que l’on aime, mais en général, on aime ce que l’on chante ! On y découvre des choses insoupçonnables ! Ah oui je vous assure que sinon je n’aurais jamais chanté de Richard Gotainer de mon plein gré, et pourtant qu’est ce que c’était bon !

  1. Mais d’abord et avant tout, faire partie d’un groupe vocal, d’une chorale, d’un ensemble, (…) c’est apprendre ce que c’est d’être important mais pas indispensable. Et oui, c’est ça la solidarité des choristes, (à partir de maintenant, on se dit « tu »):

    • quand tu te trompes, il y a toujours un(e) camarade pour te couvrir,
    • quand tu ne trouves pas ta note, il y a toujours un(e) voisin(e) pour te la donner,
    • quand tu n’as pas envie de venir, il y a toujours quelqu’un pour te motiver,
    • quand tu n’est pas là, il y a toujours quelqu’un pour te remplacer,
    • quand tu es… quand tu es... quand tu es a bout d'exemple, il y a toujours un choriste pour en ajouter en commentaire ! À vous de jouer...

 

 

Et pour vous c’est quoi de plus que tout ça ? Votre avis nous intéresse ! Laissez nous vos bonnes raisons en commentaire.

 

 

 

 

]]>
contact@harmo-zik.com (Jean Paul Grouv) Coups de Choeur Tue, 11 Feb 2014 00:00:00 +0000
Lorraine de Choeur 2013 - Impression à Chœur ouvert ! http://harmo-zik.com/component/k2/lorraine-de-choeur-2013-impression-a-choeur-ouvert http://harmo-zik.com/component/k2/lorraine-de-choeur-2013-impression-a-choeur-ouvert Lorraine de Choeur 2013 - Impression à Chœur ouvert !

Le point d’orgues de la saison chorale résonnera encore longtemps dans les têtes, les cœurs et les murs du Galaxie. C’est certain, un événement tel que Lorraine de Chœur laisse des traces sonores et émotionnelles, tant dans les rangs des choristes que dans le public venu nombreux (13000 spectateurs, excusez du peu) pour acclamer ces anonymes devenus 2000 étoiles d’un soir. Nous y étions, nous y sommes encore… Un petit peu chaque jour, nous fredonnons encore quelques bribes de musique irrémédiablement accrochées à nos basques tant l’expérience était marquante.

Après vous avoir présenté l’avant, voici ce que nous en pensons après (si si cette phrase est claire). Nous avons pris le temps de digérer tout cela et nous vous livrons notre petite chronique musicale bien plus tard que les autres. Oui et pour cause : l’instantané n’est pas notre domaine, nous laissons ça à la PQR (Presse Quotidienne Régionale NDLR )… Ce qui nous intéresse c’est de dire les choses humaines et musicales que nous avons ressenties lors de cet événement, et ça, ça prend du temps, de l’investissement et du cœur. Ne vous attendez donc pas à trouver les « banalités » habituelles dans cet article, non ! Vous y trouverez notre avis, tel quel, et pas tel qu’il doit être !

La plongée en salle, c’est maintenant 

 

La lumière s’est enfin adoucie dans la salle, les musiciens entrent. Ils sont suivis du chef, mais la scène reste vide… Un gradin immense, vertical, hérissé de pieds de micros, totalement vide, pas l’ombre d’un choriste en vue et pourtant la « Music » démarre et donne le ton : cette soirée sera chanson symphonique et rock, un sacré programme !

Les choristes n’entrent pas par les coulisses mais par la salle, par toutes les coursives, embrassent le public avant d’embrasser les planches qui brûlent d’envie de les accueillir enfin. Et c’est ainsi que commence le vrai partage avec le public. Les choristes, habituellement spectateurs dans cette même salle troquent leur place d’auditeur contre celle d’artiste à part entière, et c’est un peu chacun de nous qu’ils emportent avec eux sur scène.

Petit à petit les rangs se font plus serrés, et chacun vient grossir le son du « Chœur Régional de Lorraine » qui, en compagnie des solistes et des orchestres, a ouvert le bal. Lorsque « Music » de John Miles s’achève, tout le monde est sur scène, prêt à continuer cette déclaration d’amour inconditionnelle à la musique, ou plutôt à toutes les musiques tant le programme s’annonce dense et varié.

Un hommage vibrant à Mickael Jackson plus tard (l’un des 5 fils de Jacques, ceux qui étaient présents comprendront ! NDLR), l’ambiance est définitivement installée et les acteurs en place. La parole est laissée toute entière au chœur qui s’interroge, solennel, droit et en pleine lumière : « Et maintenant » que vais-je faire ?

Le moins que l’on puisse dire, c’est qu’ils ont vite trouvé ! Ils sont très rapidement rejoints par le premier « Guest » qui n’est autre que Patrick Fiori, bien connu pour sa sympathie et sa forte propension au partage immodéré ! Un sourire, quelques mots, la magie opère, la salle est conquise et se laisse emporter par une version hispanisée de « Comme d’habitude ». Les chansons sont un terrain de jeu propice au mariage de toutes les musiques, qu’elles soient populaires, du monde, ou érudites, et cette version « world » d’un standard devenu planétaire nous en fournit une preuve irréfutable ! Le public est conquis !

Les choristes enchainent et nous tiennent en haleine, les solistes sont sur le pont pour une version de l’« Hallelujah » de Léonard Cohen façon Jeff Buckley qui secoue l’épine dorsale et réveille la pilosité !

Pas le temps de se retourner que Christophe Willem entre en scène. Beaucoup moins démonstratif et plus réservé que son acolyte du soir, il investit la scène. Tout en souplesse, tant physique que vocale. Il habite littéralement la salle, nous livre son personnage tout en nuance et crescendo, nous entraine dans son filet de voix jusque dans la puissance qu’il sait délivrer quand il le faut. Porté par un chœur massif, les présentations sont faites en bonne et due forme ! Son large sourire en dit long : il kiffe ! Il savoure ce que les choristes et l’orchestre lui offrent et ça se voit. Mais comment pourrait il en être autrement ?

On en oublierait presque l’Homme qui est au centre de tout cela… Celui qui mène la barque, celui qui dirige ce qu’il a écrit pour les choristes et l’orchestre : Jacky Locks. Au sens propre comme au figuré, on peut dire qu’il mouille le maillot ! Il « drive » à lui tout seul 2000 choristes, 50 musiciens et une 10 aine de solistes (Guests compris). Tout cela paraît tellement naturel et rodé, facile… Mais ne soyons pas dupes ! Sans lui, ce bel édifice ne tiendrait pas une seconde en place ! C’est d’une main de fer dans un gant de velours qu’il tient tout ce monde musical uni, soudé, harmonieux.

En maître de cérémonie, il accueille le dernier des invités de cette grand-messe dédiée aux chansons éternelles : William Sheller. L’Artiste reconnu, mais ne cherchant pas à être connu, celui qui gravite depuis toujours à la frontière du classique (sa formation) et du rock (son amour). Il entre en scène accompagné de « celui qui lui a toujours porté chance » selon ses propres mots : « Le Symphoman ». C’est une véritable respiration au milieu de ce concert. Un moment particulier, un hommage rendu à celui qui n’en demande pas. C’est l’occasion de réunir orchestres, choristes et musiques autour de celui qui les marie depuis toujours sans concession et sans complexe ! On prend alors la mesure musicale « Lorraine de Chœur », lorsque les cordes se mêlent à la batterie, lorsque les chœurs se font baroques, lorsque les guitares électriques tutoient le Steinway ! Un moment de magie au milieu de cet événement exceptionnel qui se referme sur « Un Homme heureux », heureux d’être là, heureux de partager encore une fois la scène avec Jacky Locks et ses choristes.

  • Il y aurait tant à ajouter sur ce concert :
  • sa mise en scène alternant entre poésie et rire, légèreté et profondeur, portée par un acteur polymorphe, permettant à tant d’époques et de styles de se rencontrer
  • sa diversité défendue tantôt par 2000 voix et un orchestre symphonique, tantôt par 5 voix et un piano…
  • ses moments de maestria comme ce medley dédié à Jean Jacques Goldman, ou Fiori, Willem et les Choristes font jeu égal et mettent l’ensemble de la salle debout
  • ce « O Fortuna » extrait de Carmina Burana qui recoiffera une bonne partie de l’assemblée

Vous l’aurez compris, « Lorraine de Chœur » tient ses promesses et offre au public un moment d’humanité, suspendu hors du temps et des formats standardisés que l’on nous impose habituellement dans la petite boite qui nous dit trop souvent quoi penser…

On nous sert souvent la musique bien rangée, bien étiquetée, dans le respect des codes que nous avons acceptés (ou devons accepter). Lorraine de Chœur en fait fi et nous offre la diversité et l’alternance, en nous prouvant qu’on peut passer sans problème d’un titre de Patrick Bruel à un monument sacré comme l’«Alléluia » extrait du « Messie » de Haendel, avec le même chœur, le même orchestre, le même chef… Car ce qui compte, ce n’est pas le programme ou la grille dans laquelle on place ces différentes pièces, c’est la passion avec laquelle on les défend ! Et clairement, ici, nous avons eu la chance de vibrer au son de ces 2000 joies proclamées !

 

 

__________________________

 

Et comme d'habitude, Steven Spielbreak était là pour croquer quelques images de "l'after"... Que dis-je, des afters ! Et oui, l'after n'est pas le même pour tout le monde, et nous vous proposons une fois de plus de plonger dans deux mondes différents... Tout d'abord celui des choristes bien entendu, et ensuite celui de la technique et de sa fourmilière qui se met en marche dès que les dernières notes ont fini de résonner... 

{youtube}kht46nnyO5c{/youtube}

 

{youtube}T8cuBnp_BMU{/youtube}

]]>
contact@harmo-zik.com (Jean Paul Grouv) Événements Fri, 22 Nov 2013 13:12:02 +0000